Des dieux et des hommes

Cantates profanes

Destinées à des effectifs très proches (soprano et basse solistes accompagnés d’un ensemble instrumental), ces oeuvres présentent deux univers très contrastés. Composée en août 1742, la Cantate des Paysans (nommée aussi « cantate burlesque » par le compositeur) nous fait découvrir un Bach enjoué, plein d’humour et de bonhommie qui se plait à donner à sa musique la couleur populaire des fêtes campagnardes. A contrario, l’univers de la cantate Apollo e Dafne (1710) nous présente un jeune Haendel qui, séduit par le bouillonnement de la Rome baroque, trouve à l’occasion de son voyage en Italie l’inspiration propice à une musique virtuose, lyrique, brillante mais toujours touchante.

Compositeurs
Johann-Sebastian Bach et Georg-Friedrich Haendel

Effectif
Chanteurs : soprano et basse
Instruments : six violons, deux altos, violoncelle, contrebasse, théorbe, clavecin, deux hautbois, basson, flûte et cor