Vespro della beata Vergine

Le miracle montéverdien

A l’instar du Titien nous donnant à contempler « l’Amour sacré et l’Amour profane » réunis dans un chef d’œuvre pictural, Claudio Monteverdi, tout en briguant un poste prestigieux dans la ville éternelle, offre au pape Paul V un ensemble de psaumes et concerti sacri d’une exceptionnelle richesse tant musicale que spirituelle.

Compositeurs

 Claudio Monteverdi (Vespro della beata Vergine – 1610)

Effectif

Chanteurs solistes : 2 soprani, 1 alto, 3 ténors, 2 basses
Instrumentistes : 2 violons, 2 cornets, 3 saqueboutes, viole, violone, lirone, harpe, dulciane, théorbe et luth, épinette et orgue